Pour accéder à ce site, vous devez être majeur.
êtes-vous majeur ?
OUI
NON
Espace pro
06.

L'IVRESSE D'UN METIER

Ils sont passionnés, enthousiastes et dévoués ! Ce sont des sommelières, des sommeliers et des chefs, qui, de par leur implication bénévole sans limite, permettent, à nos côtés, de faire rayonner au-delà des frontières la culture culinaire et viticole insulaire.

Ce sont nos plus beaux ambassadeurs : Sophie, Dumè, Antoine, Céline, Nicolas, Laurence, Christophe, Romain, Vanessa, Raphaël… Que ce soit à Wine Paris, à ProWein ou encore au Salon de l’Agriculture, les sommeliers nous accompagnent et enrichissent par leur connaissance, le discours autour des vins de Corse.

Hormis durant ces grandes manifestations, vous pouvez les retrouver dans leurs restaurants, leurs caves ou lors de formations.

Sophie

SOPHIE MIRANDE

 

Je suis Présidente de l’association des Sommeliers de Corse depuis le début de l’année 2020. L’association compte 35 membres.

Mon objectif : Fédérer tout le monde. On va organiser une dégustation par mois en 2021. L’association fonctionne grâce au partenariat avec le CIVCorse : Wine Paris, actions ponctuelles à Grenoble ou Bordeaux, Prowein, Luri,

les Nuits du Millésime...
Nous sommes partout dans les actions CIVCorse.
C’est un partenariat gagnant- gagnant. J’aime toutes les appellations.

Cet été j’ai pris plaisir à présenter les rosés de Corse pour montrer la diversité et la richesse des appellations. Mais je dois avouer un gros faible pour le Vermentinu. On peut tout envisager, de la simplicité et vivacité à une évolution et une complexité en fonction des contenants, des terroirs ; l’art du vigneron révèlera l’âme du vin.

Avec les nouvelles collections de cépages, nous allons remplacer petit à petit les cépages internationaux.

 

Laurence

LAURENCE STATUTO

 

Je suis Wedding et Event Planner. Lors des événements que j’organise j’ai à cœur de valoriser les vins de Corse, 90 % des personnes qui se marient sur l’île, vivent sur le continent ou à l’étranger.

Je suis en partenariat avec
des traiteurs et des vignerons, je coordonne tous les prestataires pour que le mariage ou l’ évènement soit une vraie réussite.

Ce qui me plait quand je travaille avec le CIVCorse, c’est le contact ; j’aime les défis, on est lien avec tout le monde (vignerons, agence de RP, visiteurs...).

C’est l’alchimie qui m’alimente. J’aime venir en amont et travailler avec Caroline qui a toujours des idées fantastiques.

Ce sont des moments de rencontre avec les sommeliers de Corse qui sont habituellement dispersés dans l’île. Ce sont des moments qui nous ont manqué cette année.

Mon cépage préféré :
Le Sciaccarellu pour ses arômes épicés et poivrés. J’adore l’évolution du Sciaccarrellu dans les années..

 

Romain

ROMAIN AICARDI- CRUCIANI

 

Je suis hôtelier restaurateur (et sommelier NDLR) au sein de l’hôtel Sole E Monte. Je vais également suivre les cours d’un BTS Viti-oeno pour approfondir mes connaissances et les fondamentaux du vin.

Avec le CIVCorse, j’aime le challenge et les défis.

C’est une ouverture culturelle, lorsqu’on fait les salons internationaux on rencontre les vignerons et les professionnels de toute la Corse. J’ai fait grandir mon offre dans mon restaurant grâce au challenge du CIVCorse, désormais je propose d’autres recettes, d’autres textures dans mon village. Je prépare des soupes du paysan dans un salon international. Je peux faire des choses nouvelles dans ces salons.

Ce que j’aime dans les vins de Corse ? La diversité des cépages, la richesse ampélographique avec les assemblages.

Mon cépage préféré est le Sciaccarellu, cépage très fin, il te fait des câlins, tu prends du plaisir avec le Sciaccarellu. Avec un élevage bien maitrisé, le Sciaccarellu vieillit très bien. C’est un cépage vivant.

 

Céline

CELINE FAGARD

 

Je travaille au Grand Hôtel de Cala Rossa depuis 18 ans, j’y suis responsable du bar, je suis membre de l’association des sommeliers de Corse. J’aime les vignerons corses, ils sont accueillants, ils ont envie de partager leur métier. Ce que j’aime sur l’île, c’est que les terroirs sont variés et racontent une histoire différente sur les mêmes cépages.

Le CIVCorse s’occupe beaucoup des vignerons. On se déplace sur le SIA et Wine Paris, ils sont très présents en communication par rapport à d’autres interprofessions.
C’est dynamique, je pense au Calendrier de l’Avent par exemple.

Je suis une dingue de Sciaccarellu, c’est épicé, c’est gourmand, c’est sur le fruit. J’aime beaucoup.

 

Raphael

RAPHAEL PIERRE BIANCHETTI

 

Je dédie l’essentiel de mon temps à diriger un organisme de formation des vins de Corse pour le personnel de la restauration, cavistes, commerciaux et épiceries fines ; pour résumer : tous ceux qui commercialisent les vins de Corse.

J’organise également des événements centrés autour de l’oenotourisme.
J’anime aussi l’école du Vingt.

Quand je pense aux vins de Corse, je pense à l’association des sommeliers. Par ce biais, nous avons tissé des liens.

Nous nous sentons partenaires du CIVCorse, j’ai une grande fierté de côtoyer et de représenter un monde que je considère comme ma famille.
Le CIVCorse c’est les vignerons ; c’est cette chance qu’on a de les accompagner en dehors de l’île pour faire des rencontres inoubliables.

Je suis un fan de Minustellu, de ce fruit, de cette souplesse, de cette générosité. C’est la trame d’un cépage qui correspond à mes goûts. J’avoue une faiblesse pour des vins éternels, ceux du Muscat du Cap Corse ; ce sont des vins qui se suffisent à eux-mêmes ; d’une grande richesse. C’est l’appellation qui me plait.

 

Dumè

DUME PERETTI

 

Je viens de commencer au restaurant gastronomique *** d’Anne-Sophie Pic à Valence.

Ce que j’aime dans les vins de Corse c’est leur identité, les cépages endémiques.
Je suis fan de l’appellation Ajaccio et j’avoue une petite affection pour Figari.

Je suis fan du Sciaccarellu, il a beaucoup de peps, des épices, une base tannique légère et onctueuse.

Ce que j’aime avec le CIVCorse, c’est le dynamisme de la filière permettant de faire découvrir ce que l’on fait.

 

Antoine

ANTOINE SORIA

 

Je suis sommelier caviste à l’Empreinte du vin à Bastia.
J’aime la typicité de la Corse, pour son climat, son encépagement, ses vignerons et leurs différents caractères, du nord au sud.

Ce que j’aime avec le CIVCorse,

c’est faire découvrir les vins et la culture corse, le CIVCorse est un excellent ambassadeur.

Mon cépage ?
Le Carcaghjolu neru
parce que j’ai vinfié au Clos Canereccia et j’ai encore ces odeurs en moi.

 

Christophe

CHRISTOPHE GIRAUD

 

Je suis consultant dans la partie restauration et vins. Je m’occupe de la carte de la Méridionale, de restaurants, je travaille sur des conserves. Je suis également formateur CHRD.

J’aime l’identité des vins de Corse, les histoires qu’ils véhiculent et le goût qu’ils ont.

Je travaille avec le CIVCorse depuis 2003, j’ai installé le premier restaurant corse à Vinexpo à Bordeaux pour mettre en place un savoir-faire culinaire associé aux vins de Corse.

Le vin est un point d’ancrage et une liaison entre les produits
identitaires corses et le monde. C’est un moyen de véhiculer une
information, de découvrir l’île et son histoire avec le vin.


Le Vermentinu fait partie de mes 3 cépages blancs préférés au
monde. Ce cépage est très classe, il te donne des vins d’exceptions et
tu peux les décliner comme tu veux. Il a un pouvoir de vieillissement
très long.

En rouge, j’ai une tendresse particulière pour les vieux Niellucciu sur l’AOP Patrimonio. Au bout de 10/15 ans il s’épanouit, j’aime ce cépage mais il faut l’attendre longtemps.

 

Nicolas

NICOLAS STROMBONI

 

Pour connaitre le travail d’autres interprofessions en France, je trouve que le travail réalisé avec une équipe aussi réduite est remarquable. Avec aussi peu de moyens, la communication est extrêmement humaine et audacieuse.

On a de quoi faire valoir notre audace et notre modernité. Ils sont une avant-garde dynamique et une véritable force de proposition.

La Corse n’a pas le poids de l’histoire mais une liberté de ton et de création étonnante.
Le travail des vignerons est de faire parler les multiples sols ; notre horizon est presque infini.

Et mon métier c’est d’être le porte-parole de cette aventure.

Les vignerons défrichent et cherchent ; nous sommes partenaires de cette aventure.

Mon cépage préféré est le Vermentinu, il est polyforme, il retranscrit merveilleusement bien ce qui est en sous-sol et c’est un cépage intelligent.
Il sait faire des vins jeunes, vieux, demi-sec. Il sait être variétal ou minéral. Il a adopté la Corse comme nous l’avons adopté.