La promesse du millésime 2015

12/11/2015
Une météo favorable, une récolte précoce
Le millésime 2015 présente un bon ratio qualité/été sanitaire/quantité. Il se caractérise par une faible pression phytosanitaire cryptogamique au printemps (oïdium, mildiou, pourriture). Les fortes chaleurs sont arrivées dès juin, suivies par une canicule en juillet et peu ou pas de précipitations.
Ces éléments ont accéléré les maturations en août.
Les vendanges ont commencé la deuxième semaine d’août, avec 10 à 15 jours d’avance sur des parcelles habituellement tardives et des raisins destinés aux rouges. L’acidité est là, associée à de forts degrés et ce, malgré des rendements plus importants qu’en 2014 (+ 10 à 15%).    

Côté rosés –
Selon la dominante Sciaccarellu ou Niellucciu, ils dévoilent une belle robe rose pâle aux reflets orangés ou un rose plus soutenu. Leurs arômes frais et leur équilibre leur garantiront une bonne tenue.
 

Côté blancs –
Ils présentent de jolis arômes tout en finesse. Ils se montrent également expressifs et équilibrés.
 

Côté rouges –
Ils dévoilent un profil sensoriel plaisant et une bonne structure.
 
   

La diversité a portée de verre
 
Avec une superficie de 8 680 km2, la Corse se dévoile comme une terre riche et surprenante puisqu’elle compte notamment 9 AOP réparties entre des appellations de types « Cru », « Villages » et « Régionale », tout en intégrant une appellation spécifique pour les vins doux naturels. La typicité des vins de Corse trouve racine dans l’âme profonde de ces cépages autochtones à la richesse considérable. Dans cette mosaïque raffinée, 3 d’entre eux se distinguent et sont reconnus comme étant les plus nobles de Corse :
Niellucciu, Sciaccarellu et Vermentinu.

Communiqué de presse Automne 2015