Boire la vie en rose

14/03/2017
C’est une toute nouvelle expérience à laquelle s’est livrée l’équipe du CIV Corse à Cannes lors de ce Pink Festival original, placé sous le signe de la convivialité et où étaient privilégiées avant tout les relations B to B. C’est d’ailleurs ce que les participants ont relevé en premier : ce format crée un contact éminemment qualitatif. Rendez-vous international, ils sont plus de 60 participants à avoir joué le côté chic du pink. Français et italiens en majorité, mais aussi exposants venus d’Espagne, de Grèce, de Bulgarie, d’Argentine… Masterclass, espaces de dégustation, diners étoilés avec accords mets/vins, ce « Pink Festival » dispose de tous les atouts pour s’inventer un avenir. L’événement a en effet réussi à créer une atmosphère de travail où s’entremêlent décontraction et sophistication. Et la Corse y a encore fait valoir sa singularité en le marquant de son empreinte via le lancement d’Île de Rosé.

Île de Beauté, île de Rosé

Ile de Rosé. C’est donc le fruit de l’alliance initiée par le CIV Corse qui réunit aujourd’hui les 4 principales caves coopératives : le groupe Uval - Union des Vignerons de l’Ile de Beauté, les Vignerons d’Aghione et la Cave Coopérative de Saint-Antoine, autour d’un ambitieux projet. La volonté est d’engager une démarche de valorisation des IGP Rosés, en affirmant les valeurs d’une filière tournée vers une viticulture durable et raisonnée portant les valeurs de la Corse. Cette marque a pour vocation de regrouper l’ensemble des opérateurs séduit par ce positionnement. Son principal défenseur, Eric Poli, président de l’interprofession, y adhère totalement.
Défini selon un cahier des charges strict, en termes environnementaux et de méthode culturale, « Île de Rosé » adopte comme écrin une bouteille bourguignonne, personnalisée et siglée d’une Corse « diamant » en relief. Il est produit en IGP. C’est un vin franc de couleur rose pêche, aux notes fruitées et florales, composé à majorité de Sciaccarellu. (60% minimum). Côté marketing, Île de Rosé veut s’imposer sur le marché porteur de la GMS continentale qui représente déjà quelques 70% des ventes de vin rosé corse, principalement en marque distributeur et en bag in the box. Le pari du positionnement qualitatif a un prix, sa commercialisation se fera a plus de 6 euros. Originalité, un financement participatif sera bientôt lancé pour récolter des fonds auprès d’un public d’amateurs éclairés sensibles aux valeurs de la Corse en échange d’un retour sur donation en bouteilles. L’objectif est de financer une campagne de promotion marketing et digitale pour faire connaître cette nouvelle marque corse promise à un franc succès !